Accueil

newsletter | n° 178 | septembre 2021, édito.

Le compte à rebours tourne en Belgique, alors qu’il est clôturé au Royaume-Uni et dans plusieurs États membres de l’UE.
Au 31 décembre 2021, les ressortissants du Royaume-Uni et les membres de leur famille qui sont installés en Belgique seront, sauf circonstances particulières, forclos à revendiquer le bénéfice de l’accord de retrait et donc à maintenir leur droit au séjour.
La procédure belge permettant d’obtenir ce droit au séjour souffre d’un manque de prévisibilité et de clarté. L’Office des étrangers lui-même a émis des directives à l’intention des communes qui contredisent ou dépassent le cadre légal.
Tour des procédures, critiques et mise(s) en perspective.

pdf button  Télécharger l'édito «  BREXIT : ni simple, ni fluide, ni transparent »

Pour plus de détails une analyse de Ronald Fonteyn et Elisabeth Destain examine in extenso l’accord de retrait et sa mise en application en Belgique :
pdf button  Télécharger l'analyse «  BREXIT : analyse de la situation des ressortissants du Royaume-Uni et des membres de leur famille en Belgique après le 1er janvier 2021 »

Nos analyses récentes

Le compte à rebours tourne en Belgique, alors qu’il est clôturé au Royaume-Uni et dans plusieurs États membres de l’UE. Au 31 décembre 2021, les ressortissants du Royaume-Uni et les membres de leur...
Depuis quelques années, les réfugiés ne bénéficient plus automatiquement d’un droit de séjour illimité mais seulement à l’issue des cinq années suivant l’introduction de leur demande d’asile....
Difficile pour un étranger en séjour irrégulier ou précaire d’ouvrir un compte en banque, sésame pour l’accès effectif à de nombreux droits sociaux… Pourtant, la loi prévoit l’obligation pour les...

Des questions juridiques ?

Trouvez des explications claires sur les conditions et procédures en matière de séjour, asile, travail, nationalité, famille, etc.

Voir nos fiches pratiques