Accueil

newsletter | n° 139 | février 2018, édito.

Le droit à l’aide médicale urgente, seule forme d’aide sociale ouverte aux étrangers en séjour irrégulier, est à l’examen actuellement à la Chambre. Le projet de loi semble ouvrir la porte à un resserrement des contours de ce droit fondamental via des mesures exécutives. Or, l’accès aux soins de santé des sans-papiers, directement lié au droit au respect à la dignité humaine d’une population particulièrement vulnérable, exige un véritable débat démocratique au sein du parlement.

Pour lire la suite :

pdf button Télécharger l'édito « Réforme de l’AMU : L’accès aux soins de santé des sans-papiers serait-il menacé ? »

Nos analyses récentes

Depuis quelques années, les réfugiés ne bénéficient plus automatiquement d’un droit de séjour illimité mais seulement à l’issue des cinq années suivant l’introduction de leur demande d’asile....
On sait que l’Office des étrangers ne peut pas pénétrer dans une maison pour y arrêter un étranger en vue de son expulsion. Toutefois, lorsque l’étranger réside dans certains centres d’accueil,...
Dans cette analyse, l’ADDE se penche à nouveau sur la question des redevances administratives réclamées en vue d’introduire une demande de séjour. Déclarées illégales par deux arrêts du Conseil...

Point de contact Covid-19

Covid 19 accueil

Vous avez des questions concernant les mesures de sécurité que nous mettons en place dans le cadre de nos activités ?
Vous êtes venu chez nous et souhaitez nous faire part d'une confirmation de Covid-19 vous concernant ?
Vous pouvez joindre notre point de contact au 02/227.42.42 ou à l'adresse info@adde.be"

 

Enregistrer

Enregistrer

Des questions juridiques ?

Trouvez des explications claires sur les conditions et procédures en matière de séjour, asile, travail, nationalité, famille, etc.

Voir nos fiches pratiques